Lancement du projet Tempus Pacome au Liban
Les projets Tempus sont des projets financés par la commission européenne dans l’objectif de soutenir la modernisation de l’enseignement supérieur et de créer des espaces de coopération dans les pays entourant l’Union européenne.
- See more at: http://www.usj.edu.lb/actualites/news.php?id=2864#sthash.Qka8omPz.dpuf
Lancement du projet Tempus Pacome au Liban
Les projets Tempus sont des projets financés par la commission européenne dans l’objectif de soutenir la modernisation de l’enseignement supérieur et de créer des espaces de coopération dans les pays entourant l’Union européenne.
- See more at: http://www.usj.edu.lb/actualites/news.php?id=2864#sthash.Qka8omPz.dpuf
Lancement du projet Tempus Pacome au Liban
Les projets Tempus sont des projets financés par la commission européenne dans l’objectif de soutenir la modernisation de l’enseignement supérieur et de créer des espaces de coopération dans les pays entourant l’Union européenne.
- See more at: http://www.usj.edu.lb/actualites/news.php?id=2864#sthash.Qka8omPz.dpuf
Lancement du projet Tempus Pacome au Liban
Les projets Tempus sont des projets financés par la commission européenne dans l’objectif de soutenir la modernisation de l’enseignement supérieur et de créer des espaces de coopération dans les pays entourant l’Union européenne.
- See more at: http://www.usj.edu.lb/actualites/news.php?id=2864#sthash.Qka8omPz.dpuf
Lancement du projet Tempus Pacome au Liban
Les projets Tempus sont des projets financés par la commission européenne dans l’objectif de soutenir la modernisation de l’enseignement supérieur et de créer des espaces de coopération dans les pays entourant l’Union européenne.
- See more at: http://www.usj.edu.lb/actualites/news.php?id=2864#sthash.Qka8omPz.dpuf
Lancement du projet Tempus Pacome au Liban

Les projets Tempus sont des projets financés par la commission européenne dans l’objectif de soutenir la modernisation de l’enseignement supérieur et de créer des espaces de coopération dans les pays entourant l’Union européenne. Dans le cadre de ces projets, le projet Pacome (Partenariat pour les compétences et l’emploi), coordonné par l’Université de Strasbourg, a pour mission de mettre en place des observatoires au Liban et au Maroc pour mesurer et anticiper les besoins en compétences du marché du travail, permettant une meilleure articulation entre les formations universitaires et le besoin du marché en termes de compétences et réduisant ainsi l’écart entre la théorie apprise et la pratique sur le terrain. Sont partenaires sur ce projet au Liban, l’Université Libanaise, l’Université Saint Joseph, l’Institut de Finances Bassel Fuleyhan, la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban.

Ce projet, dit de mesure structurelle, a une portée nationale. Il a par conséquent également pour partenaire La Direction Générale de l’Enseignement Supérieur. Pour mener ces études, le Research Center for Education and the Labor Market, ROA, de Maastricht et l’Institute for Advanced Studies de Vienne accompagneront le choix d’une méthodologie adaptée à la réalité du terrain libanais et une autre adaptée à celle du terrain marocain. Des experts nationaux seront alors formés à cette méthodologie et mèneront des enquêtes expérimentales. Plusieurs réunions internationales et visites d’études sont prévues par le projet avec des objectifs d’étapes différents : mutualisation, études, décisions. Ce premier séminaire au Liban, qui se déroule les 30-31 mai 2013, a pour objectif de mettre en place les cahiers des charges des observatoires. Y participe un représentant de toutes les institutions membres du consortium.

Les projets Tempus sont des projets financés par la commission européenne dans l’objectif de soutenir la modernisation de l’enseignement supérieur et de créer des espaces de coopération dans les pays entourant l’Union européenne. Dans le cadre de ces projets, le projet Pacome (Partenariat pour les compétences et l’emploi), coordonné par l’Université de Strasbourg, a pour mission de mettre en place des observatoires au Liban et au Maroc pour mesurer et anticiper les besoins en compétences du marché du travail, permettant une meilleure articulation entre les formations universitaires et le besoin du marché en termes de compétences et réduisant ainsi l’écart entre la théorie apprise et la pratique sur le terrain. Sont partenaires sur ce projet au Liban, l’Université Libanaise, l’Université Saint Joseph, l’Institut de Finances Bassel Fuleyhan, la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban. Ce projet, dit de mesure structurelle, a une portée nationale. Il a par conséquent également pour partenaire La Direction Générale de l’Enseignement Supérieur. Pour mener ces études, le Research Center for Education and the Labor Market, ROA, de Maastricht et l’Institute for Advanced Studies de Vienne accompagneront le choix d’une méthodologie adaptée à la réalité du terrain libanais et une autre adaptée à celle du terrain marocain. Des experts nationaux seront alors formés à cette méthodologie et mèneront des enquêtes expérimentales. Plusieurs réunions internationales et visites d’études sont prévues par le projet avec des objectifs d’étapes différents : mutualisation, études, décisions. Ce premier séminaire au Liban, qui se déroule les 30-31 mai 2013, a pour objectif de mettre en place les cahiers des charges des observatoires. Y participe un représentant de toutes les institutions membres du consortium. - See more at: http://www.usj.edu.lb/actualites/news.php?id=2864#sthash.Qka8omPz.dpuf
Les projets Tempus sont des projets financés par la commission européenne dans l’objectif de soutenir la modernisation de l’enseignement supérieur et de créer des espaces de coopération dans les pays entourant l’Union européenne. Dans le cadre de ces projets, le projet Pacome (Partenariat pour les compétences et l’emploi), coordonné par l’Université de Strasbourg, a pour mission de mettre en place des observatoires au Liban et au Maroc pour mesurer et anticiper les besoins en compétences du marché du travail, permettant une meilleure articulation entre les formations universitaires et le besoin du marché en termes de compétences et réduisant ainsi l’écart entre la théorie apprise et la pratique sur le terrain. Sont partenaires sur ce projet au Liban, l’Université Libanaise, l’Université Saint Joseph, l’Institut de Finances Bassel Fuleyhan, la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban. Ce projet, dit de mesure structurelle, a une portée nationale. Il a par conséquent également pour partenaire La Direction Générale de l’Enseignement Supérieur. Pour mener ces études, le Research Center for Education and the Labor Market, ROA, de Maastricht et l’Institute for Advanced Studies de Vienne accompagneront le choix d’une méthodologie adaptée à la réalité du terrain libanais et une autre adaptée à celle du terrain marocain. Des experts nationaux seront alors formés à cette méthodologie et mèneront des enquêtes expérimentales. Plusieurs réunions internationales et visites d’études sont prévues par le projet avec des objectifs d’étapes différents : mutualisation, études, décisions. Ce premier séminaire au Liban, qui se déroule les 30-31 mai 2013, a pour objectif de mettre en place les cahiers des charges des observatoires. Y participe un représentant de toutes les institutions membres du consortium. - See more at: http://www.usj.edu.lb/actualites/news.php?id=2864#sthash.Qka8omPz.dpuf